imprimante 3d

S’il y a une technologie en plein essor ces derniers temps, c’est bien l’impression 3D. Réservée au tout début aux professionnels, l’imprimante 3D est devenue accessible même aux particuliers, et cela se prouve par les modèles en vente dans le commerce en ligne, comme les modèles FDM. Quelles sont les particularités de ces imprimantes 3D FDM ? Pourquoi les utilise-t-on ? Et à quel prix peut-on s’en procurer ?

La tendance impression 3D à la loupe

L’évolution technologique a tellement accéléré ces dernières années, au point que l’on arrive à transformer un modèle numérique en un objet physique. On utilise pour cela ce qu’on appelle une imprimante 3d. L’impression 3D consiste donc à fabriquer des objets réels, et cela, par agglomération de matière, de manière automatisée.  

Il existe différents types de procédés en matière d’impression 3D, dont les plus utilisés sont l’impression 3D FDM (Fused Deposition Modeling) et l’impression 3D par SLA (Stéréolithographie). Le premier qui, comme son nom l’indique est basé sur le dépôt de fil fondu, est aujourd’hui le procédé le plus utilisé et le plus populaire des deux. Le second qui est, SLA, est plutôt utilisé dans quelques domaines seulement, comme celui
de la joaillerie et de la dentaire.  

Par contre, c’est l’impression 3D SLA qui a vu le jour en premier, en 1984, grâce à l’initiative du fondateur de l’entreprise 3D Systems, Chuck Hull. Les imprimantes 3D de type FDM sont ensuite apparues quatre ans plus tard sous la marque Stratasys, une autre société américaine spécialisée dans le domaine et fondée par Scott Crump. Depuis, les imprimantes par dépôt de matière fondue ont réussi à se démarquer de la concurrence, comme les modèles proposés chez creadil.com.

Pourquoi choisir l’imprimante 3D FDM ?

L’impression 3D FDM présente plusieurs avantages non négligeables qui poussent aussi bien particuliers que professionnels à opter pour ce procédé au lieu du SLA ou autres. Tout d’abord, la technologie FDM offre plus de possibilités, notamment en termes de matériaux utilisés. On peut ainsi choisir les matériaux en fonction de nos besoins, entre les filaments en plastique PLA et ABS (les plus fréquents), les filaments en liège et les versions à base de bois.

Avec une imprimante fdm, les possibilités sont beaucoup plus nombreuses en termes de couleur. On a droit à un très large choix de coloris de filaments dans les magasins spécialisés, des filaments qui sont en plus flexibles et conductibles. Par ailleurs, l’utilisateur de ce type d’imprimante a la possibilité de choisir le diamètre de filaments (1,75 mm ou 2,85 mm) en fonction du résultat qu’il veut avoir.

Bien que l’impression 3D SLA est réputée pour sa qualité en termes de finition, la technologie FDM n’est pas en reste et a d’ailleurs beaucoup évolué ces dernières années. Si les bonnes conditions sont réunies, c’est-à-dire si l’on utilise une imprimante FDM robuste et bien calibrée, on peut obtenir des résultats impeccables et cela à moindre coût.

C’est justement sur ce point-là que l’impression FDM surpasse ses concurrents, le rapport qualité-prix. En effet, les imprimantes 3D FDM sont plus accessibles à tous, aussi bien au niveau de l’appareil proprement dit qu’au niveau des consommables, si les modèles SLA sont plutôt destinés aux activités professionnelles.

On note enfin parmi les avantages de l’imprimante FDM sa facilité d’utilisation. Même les débutants peuvent réussir à créer des petits objets en plastique en quelques manipulations seulement.

Prix des imprimantes 3D FDM

L’imprimante 3D s’est améliorée d’année en année et se décline désormais aujourd’hui sous de nombreux modèles à choisir en fonction de ses besoins, mais aussi de son budget. Pour des utilisations simples, c’est-à-dire pour réaliser de petits objets en plastique, on peut trouver une imprimante 3D FDM adaptée en dessous de 200 euros. À titre de comparaison, un appareil SLA basique peut coûter plus de 1000 euros, et les résines utilisées sont à acheter en plus et un prix coûteux. Les imprimantes FDM sont ainsi faites pour une utilisation journalière et tout le monde même les petits budgets peuvent s’en procurer. Les consommables sont également abordables, principalement les filaments qui coûtent à partir de 20 euros le kilo. En plus, les magasins spécialisés dans la vente de machines FDM sont nombreuses sur internet, permettant ainsi à chacun de comparer les prix avant d’acheter.