Filament imprimante 3D

Les matières disponibles pour les filaments pour imprimante 3D sont plusieurs et augmentent régulièrement. Vous avez donc le choix selon vos besoins et vos critères de sélection. Vous trouverez ici des informations sur ces consommables pour vous aider à choisir.

Les différents types de filaments 

Avant de choisir, vous devez bien savoir le type du fil imprimante 3d, si votre imprimante est capable d’extruder et de comporter la pression qu’il subit. C’est à dire fondre la matière plastique pour se transformer en fil, dans ce cas vous fabriquez un fil à l’aide d’un autre fil. L’imprimante va s’occuper de déposer couche par couche ces filaments pour obtenir l’effet 3D désiré. De ce fait, le choix de l’imprimante vient en premier lieu, en évitant de choisir selon sa forme ou seulement sa réputation. À part le type de filament PLA, vous devez vérifier l’état d votre imprimante s’il possède un plateau appelé aussi lit ou « bed », ce plateau est chauffant. La température optimale d’impression doit être d’au moins 90° jusqu’à 100°C .

Pour les autres fils ABS, il faut une température plus élevée, et encore au-delà pour les filaments PET, PE et le Nylon. Mais alors pour le PLA, il n’est pas nécessaire que l’imprimante ait ce lit et la température pas trop élevée. Le PLA ou polylactic acid c’est un plastique issu d’amidon de maïs. Donc il doit être écologique et moins toxique pour l’utilisateur. Mais la précaution de bien ventiler est toujours nécessaire. Il est plus facile à imprimer, mais plus fragile, c’est le bon filament pour débutant. L’ABS ou acrylonitrile butadiène styrène est un plastique très courant dans les objets quotidiens comme les pare-chocs ou les tableaux de bord ainsi que les appareils électroménagers et les jouets. Donc il est résistant aux chocs, aux températures négatives de -40°C, et des agents chimiques. C’est le deuxième choix le plus prisé pour fil imprimante 3D dans les plus prisés surtout par les professionnels.

Comparaison des filaments pour 3D chargés

Des fois les filaments ABS et PLA sont mixés avec des charges pour filament imprimante 3d ou des additifs qui permettent de transformer leur aspect ou leurs caractéristiques. D’abord, ces filaments sont appelés des filaments spéciaux. Ensuite, les filaments au carbone présentent une résistance hors du commun face à la torsion, la pression et l’élongation. Il y a aussi le filament au Kevlar qui simplifie l’impression en enlevant toutes les déformations engendrées par du filament pur. Et enfin le célèbre PLA FLAX qui est à la fois très résistant et léger, en le chauffant avec plus de la température mentionnée pour son extrusion, vous obtenez un effet ton bois.

Le filament polycarbonate et le filament nylon tous les deux dans la gamme des thermoplastiques. Le filament carbone est plus prisé, car c’est le plus solide des matériaux de cette gamme. Ces matières sont présentent chaque jour dans les verres de lunette, les phares de voitures, le carter, dans les appareils ménagers qui utilisent une résistance mécanique élevée et l’application de haute température de plus de 140°C. Vous pouvez les combiner dans la composition pour imprimante performante de professionnels en composite nylon carbone.

Quelques conseils pratiques

Quand vous commencez à utiliser les technologies des imprimantes 3D. Il est primordial de savoir quelle matière et avec quel matériau vous voulez travailler qui n’est pas une tâche facile. Les plastiques sont complexes et trouver le bon choix n’est pas évident.

La technologie sur l’impression 3D a évolué avec les matériaux d’impression qui suggèrent des filaments hautes performances. Ces filaments pour imprimante 3D possèdent des caractéristiques mécaniques comme les métaux, comme les le PEEK, le PEKK et l’ULTEM. Par famille, vous pouvez aussi trouver les polyaryléthercétones ou PAEK ou les polyétherimides ou PEI. Ces filaments doivent posséder une propriété de résistance mécanique et thermique très extrême.

Avec leurs capacités de thermoplastiques de hautes performances, ils ne peuvent fonctionner avec toutes les imprimantes sur le marché. Ils s’adaptent avec les imprimantes 3D avec un plateau chauffant qui arrive à atteindre au moins une température de 230°C et d’extruder à 350°C dans un compartiment ou machine étanche et bien close. Actuellement la majorité de ces matériaux sont engendrés avec la technologie FDM. Ces matériaux se trouvent aussi sous forme de poudres, comme la technologie SLS.